La Coalition québécoise pour la réouverture sécuritaire des centres d’entraînements.

Quebec Coalition

Une coalition de centres d’entraînements du Québec, avec le soutien de « Fitness Industry Canada », fait pression sur le gouvernement provincial pour qu’il démontre que l’industrie peut continuer à fonctionner avec les protocoles et les normes strictes requises pour maintenir un environnement sûr dans ses installations pendant la COVID-19.

“La santé et la sécurité de notre personnel et de nos membres restent la principale priorité”, déclare Nathalie Lacombe, chef de projet pour cette initiative.

Au Canada, les différentes provinces mettent en place un assouplissement des restrictions en trois phases, les centres d’entraînements étant généralement affectés à la phase finale de réouverture, au même titre que les bars, les salons de tatouage et les salles de concert.

“Nos installations offrent des environnements aseptisés et supervisés”, explique Mme Lacombe. “Nous savons que le gouvernement est préoccupé par l’ajout d’une crise de santé physique et mentale à la crise actuelle créée par le virus, nous sommes heureusement en pourparlers avec eux pour leur démontrer comment nous pouvons apporter le soutien dont la population québécoise a tant besoin. Notre but est non seulement de redonner confiance au ministère de la santé publique, mais aussi à la population en général grâce à l’incroyable collaboration des plus de 200 membres de notre coalition. “

En plus de développer une campagne de relations publiques pour rassurer les consommateurs de fitness, la coalition présentera quatre “demandes” à la province :

  1. Demande d’ouverture des installations au début du mois de juin. Cela donnera aux établissements le temps de mettre en œuvre et d’améliorer les protocoles et procédures de distanciation sociale nécessaires, tels que le marquage des limites, l’espacement des équipements, la distribution de produits de désinfection et la signalisation.
  2. Maintien de l’aide publique aux salaires et aux loyers, y compris une subvention directe de 75 % pour couvrir les salaires et les loyers pendant les six premiers mois suivant l’ouverture, suivie d’une subvention de 50 % pendant six mois supplémentaires.
  3. Subventions pour les coûts supplémentaires dus à COVID-19, qui peuvent inclure les produits de nettoyage, les panneaux en plexiglas, la signalisation et la gestion/communication avec les membres.
  4. La mise en œuvre d’un crédit d’impôt pour la condition physique des adultes, afin d’encourager les Canadiens à maintenir un mode de vie actif et sain et de réduire les coûts globaux de santé liés à l’obésité et à l’inactivité.

“Fitness Industry Canada” coordonne actuellement des initiatives similaires dans d’autres provinces du Canada.

 

Pour plus d’informations ou pour soutenir la coalition québécoise des centres de conditionnement physique, contactez Nathalie Lacombe, gestionnaire de projet, Nathalie@nathalielacombe.com.

Pour plus d’informations ou pour soutenir d’autres efforts provinciaux en cours, contactez Trisha Sarker, directrice générale du Conseil canadien de l’industrie du fitness, tsarker@ficdn.ca

Stay Connected!

Subscribe to FitBizWeekly’s FREE newsletter for news, commentary, idea sharing and developments across the Canadian health and fitness industry.


By clicking on the Subscribe button you agree to be on our newsletter list. You can opt out anytime. We respect your privacy. Your information will not be shared and your email address will be stored safely.